C’est à Tabanac, au coeur de l’appellation des premières côtes de Bordeaux, que le Château Bessan a été construit au 16ème et 17ème siècle.

On le découvre au détour d’une petite route sinueuse et pittoresque qui suit les méandres de la Garonne, depuis le haut du coteau.

A 90 m d’altitude, Bessan et ses vieilles pierres dominent les alentours et veillent sur le vignoble qui les entoure.

A l’horizon, les coteaux des Premières Côtes de Bordeaux s’étendent jusqu’à Cadillac.

Il émane des lieux une impression d’espace, de paix et de douceur, symbiose entre cette bâtisse qui a su traverser les siècles et les années, et son vignoble qui lui déroule son tapis vert.

Pourquoi le bio ?

Cette question revient souvent, « POURQUOI LE BIO » ?

Protéger notre environnement et la nature dont notre survie dépend.

Protéger nos clients de l’impact des pesticides sur leur santé.

Protéger ceux qui prennent soin de la terre et la cultivent.

Les coteaux

Lorsque les romains arrivèrent dans notre belle région d’Aquitaine, ils ne se trompèrent pas en plantant de la vigne sur ces coteaux.

Un mélange d’argile, de sable et de grave recouvre le rocher calcaire, parfois à fleur de ciel, assurant un excellent terroir, élément incontournable pour la réussite d’un grand vin.

L’exposition sud-est, le relief en coteaux escarpés, le climat tempéré par la présence de l’Océan atlantique et de la Garonne, ainsi que son ensoleillement idéal sont autant d’éléments qui viennent affirmer la qualité du terroir.

Sur les hauts de Bessan, 2 hectares orientés sud-ouest offrent une vue imprenable sur la Garonne et les landes girondines.

Le cru

On peut parler de «cru» car le vin produit est issu d’un terroir bien délimité, les terres se trouvant autour du domaine, d’un seul tenant.
Ce terroir donne les bases au caractère du vin.

Par ses choix de plantation, de modes de conduite et de vinification, Mathieu Verdier intervient sur la personnalité du vin et lui donne toute son identité.

Dans un objectif qualitatif, les densités de plantation sont pensées de façon à aider la vigne à obtenir la plus grande concentration possible des bons composés du raisin.

S’attachant à réaliser un produit le plus naturel possible, l’équipe du château Bessan a recours à des modes de conduite traditionnels et biologiques.

Ces particularités font du château Bessan un cru à part qui s’attache à chercher la meilleure qualité possible.

Depuis le début de l’année 2011, toute la surface des vignes et des prairies du Château Bessan est cultivée selon le cahier des charges de l’agriculture biologique.

Les sols sont travaillés, aucun désherbant ou produit de traitement chimique n’est utilisé.

C’est un retour à une meilleure observation du sol, de la faune et de la flore.